Camp Site International - Français

English version
Versione italiana
Deutsche Version

Aller au contenu

Tourism

Au-delà des paysages typiques, de l’eau cristalline de notre mer et des plages du nord-ouest, le campeur du Camp Site peut s’intéresser et se réjouir d’autres sites,endroits et centres habités qui se trouvent tout près du camping.

L'Asinara

L'Asinara


L’ile de l’Asinara qui autrefois accueillait un bagne, depuis 1998 est parc national qu’on peut visiter par des excursions guidées avec départ de Porto Torres, Stintino, Castelsardo. Elle nous offre la nature vierge et non contaminée de son habitat primordial: ses 40 km. de côtes très découpées et riches de petites baies de rêve et ses plages qui dépassent toute imagination,comprennent un territoire de 52 km. carrés couvert du maquis méditerrannéen qui garde ancore des espèces endémiques et une faune de petits ânes blancs, chevaux de la Giara, daims, cerfs sardes , mouflons, sangliers et d’autres espèces plus petites.Les visites de l’ile peuvent s’effectuer en de différentes solutions:des bachots transportent le touriste sur l’ile et par la suite un car ou un petit train sur gommes ou un véhicule tout-terrain consentira le tour de l’intérieur qu’on peut faire aussi à bicylette ou en louant un quod;de petits bateaux font le tour de l’ile et conduisent le touriste dans de délicieuses petites plages où l’on pourra se baigner dans des miroirs d’eau qui sont des aquarium naturels et où il est permis de faire un safari photographique: on mènera ainsi à la maison les images de la riche faune marine et on pourra passer une entière journée de mer et manger à bord des spaghetti ou une succulente soupe de poisson.Même la visite des vieilles structures de la prison montre la longue et intéressante histoire de l’ile par rapport à quelques aspects de l’histoire d’Italie.

Castelsardo

Castelsardo


À 25 km. du Camp Site International
Le château se dresse sur un puissant rocher tendu sur la mer au centre du golfe de l’Asinara.L’ancien petit village du Moyen âge raconte l’histoire des dominations génoise, aragonaise, piémontaise qui se sont succédé dès le XII siècle et présente ancore ses caractéristiques originales avec ses maisons étroites adossées au chateau à l’intérieur d’une fortification considérée jadis imprenable.Le tressage de l’osier et le travail du corail offrent une qualité et raffinatesse artisanale d’un goût indiscutibile.La gastronomie est présente avec ses exquis plats de poisson, crustacés et fruits de mer en été; les plats d’hiver , realisés avec les produits de la terre, sont également appréciables.La construction du nouveau port touristique qui abrite une petite flotte des pêcheurs et des spécialistes du corail a développé l’affluence des plaisanciers et a donné l’essor à toute activité de la petite et suggestive ville.

Tour et plage de La Pelosa, Stintino

Stintino


À 35 km. du Camp Site International
Le village originaire, né au XIXe siècle pour accueillir environ cinquante familles de pêcheurs évacuées de l’ile de l’Asinara pour y consentir l’installation du bagne, est aujourd’hui destination de tourisme soit d’élite soit populaire qui se déverse en été dans les structures réceptives et dans les charmantes plages de la petite commune.
La Pelosa mérite pleinement sa renommée: la plage de sable blanc et très fin s’allonge face à l’ile Piana qui se trouve à quelques centaines de mètres et borne une portion de bas fond marin qui, par le soleil, prend une couleur d’émeraude féerique.
Les deux petits ports touristiques, à part les embarcations qui font service à l’Asinara et les quelques bateaux de pêche, abritent les bateaux des vacanciers qui peuvent assister en été à la régate de voile latine qui chaque année voit la participation de nombreux bateaux d’époque.


Dauphin de Scogliolungo, Porto Torres

Porto Torres


À 4 Km. du Camp Site International
L’ancienne Turris Libyssonis romaine, tête de ligne d’une route qui parcourait la Sardaigne du nord au sud, est devenue aux années ’70 un centre industriel chimique mais aujourd’huiu après la fermeture graduelle de cette activité elle va de plus en plus s’imposer comme centre touristique.
L’escale maritime dès longtemps la vraie porte nord du trafic des passagers et des marchandises de l’ile, a donné l’essor à beaucoup d’activités de services utiles au touriste qui pourra facilement trouver des produits alimentaires et gastronomiques de qualité.
Très vivants et pluricentenaires les traditions religieuses, le culte des martyrs Turritani et les kermesses.
Particulièrement importants les sites archéologiques d’époque romaine et prénuragique.

Chandelier de Maçons

Sassari


À 15 Km. du Camp Site International
La ville qui a donné à l’Italie deux présidents de la République et plusieurs hommes politiques dont la pensée et l’activité ont été importantes dans l’histoire de notre pays, est aussi le siège d’une ancienne et prestigieuse Université. Quelqu’un, en exagerant peut-être un peu, a dit que Sassari est la Florence sarde mais il est vrai quand même que ses habitants aboutissent à un bon niveau culturel.
La cité de Sassari raconte silencieusement à ses visiteurs les événements qui l’ont vue, dès le XIIIe siècle, particiter à l’histoire des pays méditerranéens.
Claque année deux rendez-vous attirent un grand nombre de touristes:
au mois de mai la Cavalcata qui voit le défilé des habitants de tous les pays de l’ile qui dans leurs anciens costumes, à pied, à cheval, sur des chars, dansent, jouent et chantent le long des rues de la ville habillée d’une coréographie presque irréale;
au mois d’août la procession des Candelieri. C’est une manifestation religieuse en l’honneur de la Vierge des Grâces qui, selon la tradition, fit cesser l’épidémie de peste qui s’était abbattue sur Sassari en 1636. Le 14 du mois une dizaine de chandeliers très décorés défilent dans les rues, hauts jusqu’au premier étage des palais, lourdes constructions en bois, symbole des corporations des arts et métiers transportés sur les épaules par des jeunes hommes de forte charpante (huit pour chaque chandelier) qui au rythme fort et régulier des tambours font danser leur chandelier jusqu’en pleine nuit, quand, arrivés à l’église de Sainte Marie de Betlem reçoivent la Benédiction par l’éveque.
Pendant la grande kermesse le Maire et les membres du Conseil Municipal sont exposés à l’impitoyable jugement des citoyens qui, examiné à pleine voix le compte rendu de leurs actes les acclament ou les assomment de sifflets et d’insultes.

Muraille de Alghero

Alghero


À 40 km. du Camp Site International
Ville d’origine catalane, jadis appelée Barcellonetta, garde encore la langue et beaucoup de traditions de l’ancienne Catalogne. La cité aussi avec ses fortifications a les caractéristiques des villes du Moyen âge.
De nos jours, au cours de l’été, se déversent à Alghero des milliers de touristes qui, le jour envahissent les belles plages et la nuit donnent lieu à une intense vie nocturne le long des rues et dans les bo?tes typiques de la ville.
Dans le Parc national qui va de Porto Conte jusqu’à Punta Cristallo les hautes falaises calcaires en surplomb sur la mer accueillent les nids du vautour griffon qui risque de s’éteindre excepté dans cet endroit encore vierge où il survit à son aise.
La visite des Grottes du Neptune est inoubliable autant que le parcours qu’on fait pour y arriver, soit qu’on parte d’Alghero sur le bateau qui longe les falaises, soit qu’on descende l’escalier de 700 marches creusées dans les rochers de Capo Caccia jusqu’à l’entrée de la caverne.
Le nuraghe Palmavera et la nécropole prénuragique d’Anghelu Ruju sont les deux bijoux archéologiques dont la ville peut être fière et que les amateurs peuvent facilement visiter.
Alghero vante encore une ancienne tradition dans la pêche et le travail du corail que le touriste pourra admirer dans les nombreuses boutiques spécialisées du centre ville.

Home Page | A propos | Tarifs | Territoire | Archéologie | Tourism | Informations | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu